Journal de Bord Tous les articles
Actualités

Premières gelées : du stress mais peu de dégâts

De nombreux domaines ont allumé les bougies pour protéger les vignes comme ici le domaine David et Duvallet à Vallet. Crédit : Sébastien Duvallet.

La fin du mois de mars et le début du mois d’avril ont été marqués par plusieurs coups de froid. Malgré des températures souvent négatives, le vignoble de Nantes a été relativement épargné.

« Quelques bourgeons ont grillé par endroit mais dans l’ensemble, nous n’avons pas de dégâts ». Après deux semaines critiques fin mars et tout début avril, le constat dressé par Christian Gauthier, président de la Fédération des Vins de Nantes se veut rassurant. « Par chance, le temps est resté sec et c’est ce qui nous a permis de passer ces gelées. » Si les températures sont parfois descendues jusqu’à – 2°C, la vigne a bien résisté, aidée aussi par les dispositifs anti-gel installés par les vignerons. Tours anti-gel, frostguard, fils chauffants ou aspersion, ces équipements ont permis aux ceps de traverser ces premières gelées sans trop de dommages. Les bougies, de plus en plus nombreuses dans le vignoble de Nantes, ont également réchauffé l’air et donné lieu à de superbes photos largement diffusées par les vignerons sur les réseaux sociaux.

Si ce premier épisode est passé sans trop de dégâts, la vigilance reste de mise pour les prochaines semaines, les Saints de glace n’étant que les 11, 12 et 13 mai…