Journal de Bord Tous les articles
Edito

Écrire son avenir à l’ancre marine

Le navire « Muscadet », longtemps considéré comme un lourd et puissant insubmersible, a finalement lui aussi rencontré de nombreuses avaries au cours de son histoire. Aujourd’hui, il a changé de profil.  A l’instar du vrai bateau éponyme construit par les chantiers Aubin, il a gagné en vitesse et en agilité tout en conservant son ancrage nantais. L’évènement organisé dans la maison des vignerons au Château de La Frémoire le 11 octobre dernier pour plus de 200 professionnels du vin, a servi de manifeste pour toute la profession nantaise. Il a été une magnifique occasion de proclamer nos fondamentaux : notre cépage unique au monde, notre mosaïque de terroirs, l’élevage traditionnel sur lie mais aussi notre vigueur : la nouvelle vague de vignerons, la diversité des styles, la communication actuelle. Et quand toute une filière se réunit sous une bannière commune avec un même message, cela donne inévitablement du corps et du sens. Après une année compliquée, où les attaques sont venues de toutes parts et où les discours et postures se radicalisent, il faut savoir aussi savourer simplement les moments collectifs de partage et célébrer la nuance et la subtilité au service de la valorisation.  Ni radeau, ni arche de Noé, le nouveau navire Muscadet promet un voyage extraordinaire. À la barre, les vignerons de Nantes tiennent l’avenir dans leurs bouteilles pour conquérir de nouveaux territoires avec une ancre et des voiles !
L’équipe de rédaction de la Fédération des Vins de Nantes