Journal de Bord Tous les articles
Edito

Esprit Loire, es-tu là ?

La Loire est partout à Nantes et dans le vignoble.

Elle a sa brigade à la Beaujoire, son itinéraire à vélo, son château à Goulaine, son bateau, ses pays, son val et ses coteaux ; elle se marie avec Divatte, Sèvre, Océan, Atlantique et même Bretagne. En vin, elle a son IGP, sa paulée, son salon, sa food, son référencement dans les rayons ou sur la carte des restaurants ; elle orne les pavillons dans les salons internationaux et qualifie timidement le Muscadet en épithète sur les étiquettes. Du plus grand fleuve sauvage d’Europe, la Loire constitue aussi une marque à part entière, paradoxalement à la fois puissante et diffuse, avec ses valeurs et sa personnalité. Et les vignerons de la Loire, portent-ils l’étendard ? De nature souvent humbles et travailleurs, au talent discret, ils arborent d’abord les drapeaux d’appellations en Touraine, Anjou, Saumur ou Muscadet de « Nantes ». Pourtant, de l’extérieur, le vignoble de Loire innove, intrigue, inspire, incarne l’alternative au vieux monde avec une image de fraîcheur et de naturalité. Dans le grand format du mois, Georges Lewi, expert en marque, confirme le potentiel de la Loire : « C’est un mot magique avec des vins élégants et tendances qui rendent le luxe accessible. » Mais une identité collective ne se décrète pas. Elle se construit progressivement avec la conscience de partager une histoire, des valeurs et un projet collectif. Le livre d’Emmanuel Brouard « La Loire et ses vins » (Flammarion-2021) crédite les 2000 ans d’histoire du vignoble et l’image des vins et des vignerons relayée par les médias autour de l’identité Loire confirme le socle partagé de valeurs. Reste le dessein commun, qui comme le fleuve, prend sa source comme un ru pour finir puissant, dans l’estuaire, à enrichir les océans.

L’équipe de rédaction de la Fédération des Vins de Nantes.